top of page
Teaser DDLSClogos3_edited.png

VISIO CONFÉRENCES

30 mai 2024

IA & SANTÉ : MIRACLE OU MIRAGE ?

Espoirs, enjeux, controverses


Bienvenue aux Dialogues de la Santé à Villa M, une initiative collaborative unique, en partenariat avec le magazine Le Point, dédiée à la réflexion et à l’échange sur le futur de la médecine et de la santé publique. Ce cycle de conférences, s’inscrit dans une démarche de partage de connaissances et d’avancées scientifiques autour d’une thématique centrale et d’actualité : l’intelligence artificielle et la santé.

  • ◼ 𝟵𝗛𝟬𝟬 > 𝟵𝗛𝟰𝟱 : 𝗜𝗔 𝗲𝘁 𝗲́𝗰𝗼𝗻𝗼𝗺𝗶𝗲 : 𝗽𝗿𝗼𝗺𝗲𝘀𝘀𝗲𝘀 𝗼𝘂 𝗶𝗹𝗹𝘂𝘀𝗶𝗼𝗻𝘀 ?
    Quels sont les effets économiques de l’intégration de l’intelligence artificielle dans la santé ? Peut-elle réellement réduire les coûts de santé publique ou aboutira-t-elle à une promesse non tenue ? Comment l’IA optimise-t-elle les dépenses de santé : amélioration des diagnostics, réduction des erreurs, gestion des ressources hospitalières et/ou traitements personnalisés ? Cependant, comment évaluer les coûts cachés tels que les investissements initiaux, la formation du personnel et la maintenance des systèmes ? Au final, l’adoption généralisée de l’IA sera-t-elle une stratégie viable ou une illusion coûteuse pour l’avenir des soins de santé ? Laurence Comte-Arassus Directrice Générale France, Belgique, Luxembourg et Afrique francophone de GE Healthcare et Présidente du Snitem Daniel Benamouzig Sociologue, Directeur de recherche au CNRS, titulaire de la Chaire Santé de Sciences Po et chercheur au Centre de Sociologie des Organisations (CNRS et Sciences Po) Dr Jean- Martin Cohen-Solal Président de Dargia Conseils, ancien Délégué Général du Comité Français d’Éducation pour la santé, ancien Délégué Général de la Fédération Nationale de la Mutualité Française (FNMF)
  • ◼𝟭𝟬𝗛𝟬𝟬 >𝟭𝟬𝗛𝟰𝟱 : 𝗜𝗔 𝗲́𝘁𝗵𝗶𝗾𝘂𝗲 𝗲𝗻 𝘀𝗮𝗻𝘁𝗲́ : 𝗼𝘅𝘆𝗺𝗼𝗿𝗲 𝗼𝘂 𝗿𝗲́𝗮𝗹𝗶𝘁𝗲́ ?
    L’intelligence artificielle dans le secteur de la santé soulève de multiples dilemmes éthiques. Comment concilier avancées technologiques et impératifs éthiques traditionnelles, notamment sur la transparence et l’explicabilité des algorithmes ? Les défis de l’équité et de la non-discrimination nécessitent de prévenir les biais inhérents aux données et aux modèles algorithmiques. La protection de la vie privée et les mécanismes de consentement informé dans le traitement automatisé des données médicales sont cruciaux. L’IA véritablement éthique en santé, est-ce un idéal inaccessible ou une réalité réalisable ? Comment assurer un déploiement éthique face aux avancées rapides de la technologie ? Marguerite Brac de la Perrière, Marguerite Brac de La Perrière est spécialisée en Numérique et Santé depuis quinze ans. Avocate associée chez Fieldfisher, elle accompagne, en France et à l’international, les acteurs de la santé, dans leurs projets digitaux et d’IA, reposant sur des traitements de données de santé, en s’appuyant sur sa connaissance de l’environnement règlementaire, contractuel et économique du secteur de la santé. Dr Hervé Chneiweiss Directeur de classe exceptionnelle au CNRS, Praticien hospitalier en neuro-oncologie à la Salpétrière et Président du Comité d’éthique de l’INSERM Nicolas Castoldi Directeur Délégué auprès du Directeur Général de l’AP-HP
  • ◼ 𝟭𝟭𝗛𝟬𝟬 > 𝟭𝟭𝗛𝟯𝟬 : 𝗜𝗔 𝗲𝘁 𝗿𝗲𝗰𝗵𝗲𝗿𝗰𝗵𝗲 : 𝘂𝗻𝗶𝗼𝗻 𝘀𝗮𝗰𝗿𝗲́𝗲 𝗼𝘂 𝗽𝗮𝗰𝘁𝗲 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗹𝗲 𝗱𝗶𝗮𝗯𝗹𝗲 ?
    Les liens entre l’intelligence artificielle et la recherche scientifique sont complexes. Cette collaboration peut accélérer les découvertes, mais soulève également des questions éthiques et pratiques profondes. L’automatisation croissante de la recherche peut améliorer l’efficacité, mais risque aussi de réduire la transparence et l’interprétabilité des résultats scientifiques. Existe-t-il un risque de dépendance technologique, où la recherche pourrait être trop influencée par les outils d’IA ? Le maintien de l’intégrité scientifique passe-t-il par la mise en place d’organes de contrôle ? Pr Yasmine Belkaïd Directrice générale de l’Institut Pasteur Pr Stanislas Lyonnet Directeur de l’IHU institut des maladies génétiques
  • ◼ 𝟭𝟭𝗛𝟰𝟱 > 𝟭𝟮𝗛𝟯𝟬 : 𝗜𝗔 𝗲𝘁 𝗷𝘂𝗿𝗶𝗱𝗶𝗾𝘂𝗲 : 𝗶𝗻𝗻𝗼𝘃𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗼𝘂 𝗶𝗻𝗳𝗿𝗮𝗰𝘁𝗶𝗼𝗻 ?
    Les avancées de l’intelligence artificielle en santé soulèvent de nombreux défis juridiques. Comment adapter les lois pour encadrer ces technologies sans freiner l’innovation ? La conformité, la protection des données et la propriété intellectuelle sont des enjeux majeurs. Comment concilier les progrès de l’IA – comme l’analyse des données pour améliorer les soins – dans le respect des droits et de la sécurité des patients ? Les zones grises légales apparaissent lors de décisions de santé impliquant l’IA : responsabilité en cas d’erreur de diagnostic, consentement pour l’usage des données ou encore implications des algorithmes dans les décisions cliniques. Isabelle Adenot Présidente de l’agence en santé numérique Christiane Féral-Schuhl Avocate, spécialiste des nouvelles technologies et notamment du droit de l’informatique, ancienne présidente du Conseil national des barreaux Pr Antoine Tesnière professeur d’anesthésie-réanimation Directeur Général de PariSanté Campus
  • ◼𝟭𝟰𝗵𝟬𝟬 > 𝟭𝟰𝗵𝟰𝟱 : 𝗜𝗔 𝗲𝘁 𝘀𝘁𝗮𝗿𝘁𝘂𝗽𝘀, 𝗽𝗲́𝗽𝗶𝘁𝗲𝘀 𝗼𝘂 𝗽𝗮𝗶𝗹𝗹𝗲𝘁𝘁𝗲𝘀 ?
    Quel est le statut actuel de l’intelligence artificielle et celui des startups dans le domaine de la santé en France ? Les innovations françaises en IA santé sont-elles des pépites, des avancées solides ou juste des paillettes, des promesses vides sans impact durable ? Quels succès les startups ont-elles rencontrés dans l’IA en santé ? Les soutiens gouvernementaux et financiers sont-ils adéquats ? Quels défis les startups doivent-elles relever, en matière de commercialisation, de résultat ou d’adoption par les professionnels de santé ? Comment mesure-t-on le succès d’une innovation en IA santé en France ? Raphaelle Taub Co-fondatrice et CEO de Matricis.ai Dr Nicolas Homehr Président CPTS du Sud Toulousain, Co Directeur Impulsion-Villa M Paris et Directeur Médical Torus.ai Benoît Georis CRO d’i-Virtual
  • ◼ 𝟭𝟱𝗵𝟬𝟬 > 𝟭𝟱𝗵𝟯𝟬 : 𝗜𝗔 𝗮̀ 𝗹’𝗵𝗼̂𝗽𝗶𝘁𝗮𝗹 : 𝗺𝗮𝗿𝗶𝗮𝗴𝗲 𝗱𝗲 𝗿𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻 𝗼𝘂 𝗰𝗼𝗵𝗮𝗯𝗶𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗳𝗼𝗿𝗰𝗲́𝗲 ?
    L’adoption de l’intelligence artificielle dans les hôpitaux est-elle le fruit d’un choix stratégique réfléchi et raisonnable, intégrant technologie et soins, ou plutôt une réponse hâtive aux pressions externes pour plus d’efficacité ? Comment l’IA peut-elle améliorer les processus hospitaliers, les diagnostics tout comme les traitements, et révolutionner la gestion des données de santé ? Les défis de l’intégration de l’IA, incluent la formation du personnel, l’adaptation des pratiques médicales et l’interopérabilité avec les systèmes existants. Qui financera cette implémentation et faut-il la considérer comme une avancée bénéfique ou une nécessité coûteuse et conflictuelle ? Cécile Chevance Responsable du pôle Offres de la FHF Dr Anne Ferrer Directrice du CHU Montpellier
  • ◼𝟭𝟱𝗵𝟰𝟱 / 𝟭𝟲𝗵𝟭𝟱 – 𝗜𝗔 𝗲𝘁 𝘀𝗽𝗼𝗿𝘁-𝘀𝗮𝗻𝘁𝗲́ : 𝘃𝗿𝗮𝗶 𝗰𝗼𝗮𝗰𝗵 𝗼𝘂 𝗱𝗲́𝘀𝗵𝘂𝗺𝗮𝗻𝗶𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 ?
    L’intelligence artificielle offrira-t-elle un soutien personnalisé pour améliorer la performance et le bien-être des individus (comment ?), ou risque-t-elle de déshumaniser les pratiques sportives et l’approche de la santé ? Quelle sera l’accessibilité de ces technologies et avec quel effet sur l’équité dans le sport ? La possibilité que ces outils numériques remplacent des aspects traditionnellement humains de l’encadrement sportif et de l’accompagnement en santé risque-t-elle d’être finalement préjudiciable ? Qui financera et qui aura accès à ces technologies avancées ? L’IA en sport-santé favorisera-t-elle seulement une élite ou pourra-t-elle être démocratisée pour le bénéfice de tous ? Canelle Poirier Data Analyst pour la Fédération Française d’Athlétisme au sein de la cellule optimisation de la performance. David Larose Analyste vidéo des équipes de France de judo
  • ◼ 𝟭𝟲𝗵𝟯𝟬 > 𝟭𝟳𝗵𝟭𝟱 : 𝗜𝗔 𝗲𝘁 𝗺𝗲́𝗱𝗲𝗰𝗶𝗻𝗲 𝗽𝗿𝗲́𝗱𝗶𝗰𝘁𝗶𝘃𝗲, 𝗽𝗿𝗼𝗴𝗿𝗲̀𝘀 𝗼𝘂 𝗺𝗲𝗻𝗮𝗰𝗲 ?
    La dualité entre les progrès de l’intelligence artificielle dans la prédiction des maladies et les préoccupations quant à ses impacts pose question. L’IA avec sa capacité inédite à identifier les pathologies et à personnaliser les soins, ouvre nouvelle ère de prévention proactive et de gestion des soins de santé. Cependant, la fiabilité des prédictions de l’IA et les risques liés à une dépendance excessive à ces modèles algorithmiques doit nous interroger. Le risque de division sociale entre ceux qui bénéficient de soins prédictifs personnalisés et les autres n’est pas neutre, ce qui pourrait aggraver les inégalités en matière d’accès aux soins de santé. Christelle Ayache Responsable Adjointe du Programme Santé Numérique INRIA Fabrice Denis Cancérologue à l’institut Jean Bernard au Mans, chercheur associé au CNRS et Professeur de e-santé et Intelligence Artificielle à la faculté de médecine de Paris Thomas Schmit Data Scientist, PhD in Machine Learning
S'inscrire aux visioconférences

Pour participer aux Dialogues de la Santé le 30 mai 2024,
diffusés en direct de Villa M-Paris en visio-conférences, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :

Vous êtes :
Quelles sont les tables rondes qui vous interessent plus particulièrement ?

Après avoir validé votre inscription, vous recevrez une confirmation par email (marcid e vérifier votre dossier de spams)
Le lien privé pour assister aux visioconférences vous sera adressé le 29 mai 2024.   

Merci pour votre insciption

Inscription DDLS
bottom of page